Actu

Les tarifs des péages explosent : 10 exemples pour comprendre

Les prix aux péages de nos autoroutes augmentent dès ce 1er février, de 4,75% en moyenne. Les conducteurs français doivent encore une fois supporter la fuite de leur pouvoir d’achat. Entre les courses des taxis et VTC aux tarifs en nette hausse, les prix des carburants qui explosent, au même titre que ceux des assurances et des garages rien ne va plus en ce début d’année ! Enfin, sauf pour les concessionnaires de nos autoroutes, dont les bénéfices continuent leur irrésistible ascension. Voici 10 exemples de hausse des tarifs en la matière, selon différents trajets effectués.

Hausse des tarifs sur les réseaux Cofiroute, Sanef, Escota, AREA ou SAPN

Le 1er février 2023 verra un bond des tarifs des péages, la hausse moyenne s’établissant à 4,75% selon le ministère des Transports. Pour les voitures , les tarifs vont exploser en particulier de 4,526% sur le réseau Cofiroute , 4,620% pour Sanef , 4,683% pour Escota , 4,743% pour les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône , 4,758% pour AREA , 4,823% pour les Autoroutes du Sud de la France et 4,806% pour SAPN , sauf sur l’A14 dont le péage bondit de 9,89%. L’augmentation moyenne est sensiblement inférieure aux 6,33% d’inflation mesurée par l’Insee à fin octobre, avait souligné le ministère en décembre. Les sociétés concessionnaires ont annoncé des mesures pour limiter la hausse, notamment pour les trajets courts ou les véhicules électriques. Les prix des péages sont revalorisés tous les ans, selon un calcul qui prend en compte au minimum 70% de l’inflation sur douze mois jusqu’en octobre, et d’éventuelles augmentations en fonction des travaux prévus par les différents concessionnaires dans leurs contrats. S’ajoute cette année, pour la dernière fois, le rattrapage du gel des péages décidé en 2015 par Ségolène Royal, alors ministre.

A voir aussi  ISDE 2022 : le Championnat du Monde d'Enduro à ne pas manquer !

10 exemples des nouveaux prix 2023 sur les péages :

  • Toulouse-Carcassonne (A61) : 7 € contre 6,90 € en 2022, soit +1,4 %.
  • Paris-Lyon via l’A6 : 39.20 € contre 36.50 € en 2022, soit +7,40 %.
  • Péage de l’A9 à Montpellier : 5.30 € contre 5.20 € en 2022, soit +1.92 %.
  • Maubeuge (A23) : 3.45 € contre 3.35 € en 2022, soit +2.97 %.
  • Clermont-Ferrand – Lyon (A72) : 16.05 € contre 15.60 € en 2022, soit +2.86 %.
  • Toulon – Nice (A8) : 22,25 € contre 21,50 € en 2022, soit +3.39 %.
  • Orléans – Troyes (A71) : 14,85 € contre 14,30 € en 2022, soit +3.87 %.
  • Bordeaux – Toulouse (A62) : 17,15 € contre 16,50 € en 2022, soit +3.93 %.
  • Lille – Strasbourg (A4) : 42,85 € contre 40,80 € en 2022, soit +4.90 %.
  • Marseille – Aix-en